accueillir un chaton

accueillir un chaton

Après plusieurs semaines d’une insoutenable attente, durant lesquelles votre nouveau compagnon s’est développé auprès de sa mère, celui-ci va (enfin) découvrir son nouveau domicile. Mais êtes-vous sûr d’avoir mis tous les atouts de votre côté pour que son arrivée se passe de la meilleure manière possible ? Petit check-up des préparatifs à mettre en œuvre avant le jour J !

Le bac à litière (et la litière qui va avec !)

INDISPENSABLE ! Le bac à litière constitue certainement l’élément principal à acquérir avant l’arrivée de votre chaton. Il en existe de multiples modèles : des grands, des moins grands, couverts, non couverts, coloré, pas coloré... Si l’aspect esthétique n’a que peu d’importance pour votre nouveau compagnon, veillez simplement à acquérir un bac à litière facile d’accès pour lui. Attention en effet aux bacs qui possèdent des bords trop hauts : votre chaton pourrait avoir du mal à entrer à l’intérieur !

Notre conseil : un bac à litière non-couvert de 50 centimètres de long et de 40 centimètres de large, avec des bords de 8 centimètres de hauteur maximale.

Surtout, ne vous inquiétez pas ! Vous verrez que votre chaton va rapidement comprendre (si tout se passe bien !) que le bac à litière est l’endroit idéal pour faire ses besoins. Pourquoi ? Parce qu’instinctivement (et notamment pour ne pas se faire repérer par les prédateurs dans la nature), le chat a pour habitude de recouvrir ses déjections, et la litière répond parfaitement à ses attentes ! Il vous appartient donc simplement de montrer à votre nouveau compagnon, dès son arrivée à votre domicile, son bac à litière (en l’y installant à l’intérieur). L’instinct félin devrait faire le reste !

Notre conseil : installer le bac à litière dans un endroit calme et à l’écart de l’endroit où vous lui servirez à manger.

Une fois que votre nouveau compagnon aura pris l’habitude d’utiliser son bac à litière, il ne vous restera plus qu’à… nettoyer celui-ci ! Un chat se rendant en effet en moyenne 4 à 6 fois par jour dans son bac à litière (1 à 2 fois pour déféquer, 3 à 4 fois pour uriner), il vous faudra prêter une attention toute particulière au nettoyage de ce petit coin. Voici quelques conseils qui vous permettront de rendre votre chat heureux (et d’éviter que celui-ci déserte son bac à litière au profit d’autres endroits moins appropriés) : 4 à 5 centimètres de litière au fond du bac, 1 nettoyage quotidien et 1 renouvellement complet chaque semaine.

Notre conseil : plusieurs essais vous seront peut-être nécessaires pour trouver la litière qui satisfait votre chaton. Si vous constatez que celui-ci n’apprécie pas la litière que vous lui proposez, essayez-en une autre !

L’arbre à chat

L’arbre à chat permettra à votre chat de s’adonner à l’un de ses passe-temps favoris : faire ses griffes ! Il existe une variété innombrable d’arbres à chat, de toutes les tailles et pour toutes les bourses (certains arbres à chat pouvant coûter plus de 1 000 € !). Dans l’idéal, optez pour un arbre à chat possédant une « cabane » dans laquelle votre chat pourra se cacher (mais également se reposer !).

Les gamelles

Là aussi, vous aurez l’embarras du choix pour offrir à votre nouveau compagnon « ses » nouvelles gamelles ! Prévoyez une première gamelle destinée à recevoir la nourriture (sèche ou humide) et une seconde pour l’eau. Pour un chat à museau court (persan, british shorthair), préférez une gamelle adaptée à sa morphologie, avec des rebords plats (pour éviter l’irritation des poils du museau) et un fond strié (pour faciliter la prise de nourriture).

L’alimentation

Deux grandes familles d’aliments sont disponibles sur le marché : les aliments dits « secs » (croquettes) et les aliments dits « humides » (pâtées ou boulettes). Pratiques (et moins chers que les aliments humides), les aliments secs participent également à l’hygiène bucco-dentaire de votre chat, en réduisant le tartre qui se dépose sur ses dents année après année. Souvent préférée par les chats, l’alimentation humide est quant à elle plus onéreuse. Elle possède cependant un avantage important pour la santé de votre compagnon : sa richesse en eau, laquelle est essentielle pour le bon fonctionnement de l’organisme du chat et participe notamment à limiter le risque de cystite (inflammation urinaire).

Notre conseil : alternez les deux types d’aliments en faisant de l’alimentation sèche la nourriture quotidienne de votre chat, et en lui servant 2 à 3 fois par semaine de l’alimentation humide (que vous servirez à température ambiante !).

Enfin, pensez également que l’alimentation de votre chat n’est pas uniquement constituée de ce qu’il mange. En effet, et comme nous l’avons vu précédemment, il est primordial que votre chat boive suffisamment. Il est donc important que celui-ci dispose d’un bol d’eau en libre accès, dont vous renouvellerez le contenu chaque jour (les chats sont en effet très exigeants sur la qualité et la fraicheur de l’eau qui leur est servie !).

Des jouets

Votre chaton sera curieux et saura s’amuser avec tout et n’importe quoi : est-ce donc bien nécessaire de faire l’acquisition de jouets « spécial chats » ? Avant de faire des emplettes, essayez plutôt : une paire de chaussette pliée, une boule de papier, une balle de tennis, un bouchon en liège, un morceau de corde, une boule d’essuie tout, un capuchon de stylo... Vous vous rendrez vite compte que votre domicile contient déjà un grand nombre d’objets susceptibles d’amuser quelques temps votre nouveau compagnon !

L’identification, une obligation règlementaire !
Les chats, préalablement à leur cession (à titre gratuit ou onéreux), doivent être identifiés par un procédé agréé par le ministre chargé de l'agriculture (et mis en œuvre par les personnes qu'il habilite à cet effet). L'identification est à la charge du cédant. Il en est de même, en dehors de toute cession, pour les chats de plus de sept mois nés après le 1er janvier 2012.