lutter contre les puces

lutter contre les puces

Dès leur plus jeune âge, et tout au long de leur vie, les chats peuvent être infestés par les puces, dont il est parfois difficile de se débarrasser. Heureusement, il existe aujourd’hui de nombreux traitements antiparasitaires pour protéger complètement (et durablement !) votre compagnon : petite revue des solutions antipuces existantes.

la puce, un parasite bien dérangeant

Les puces s’observent tout au long de l’année, car elles se sont adaptées à l’environnement extérieur comme aux maisons. Leur présence sur le chat entraîne des lésions cutanées qui peuvent dans certains cas se traduire par un prurit important. Certains chats sont allergiques à la salive des puces, et la présence de seulement quelques spécimens entraîne des réactions cutanées exacerbées. De plus, les puces peuvent transmettre un ver parasite du tube digestif (en cas d’ingestion d’une puce contaminée, au cours de la toilette par exemple).

Les puces se reproduisent très vite : seulement 48 heures après son repas sanguin, un puce pond jusqu’à cinquante œufs, et ceci pendant cinquante à cent jours. Après une évolution de quelques jours à quelques mois (en fonction des conditions environnementales), une nouvelle puce adulte est prête.

Seule la puce adulte vit et prend son repas sur le chat, les œufs et les larves vivant dans l’environnement de l’animal (avec une préférence pour les tapis et moquettes...). L’infestation d’un chat peut donc passer par un autre animal ou par l’environnement !

1ère solution : les colliers antipuces

Le collier est l’une des plus anciennes formes d’antipuces. Supplantés ces dernières années par les sprays et surtout les pipettes (spot-on), certains colliers n’en demeurent pas moins une solution possédant un bon rapport efficacité / prix.

2ème solution : les sprays antipuces

Le spray doit être uniformément réparti sur tout le pelage de votre compagnon pour être efficace. Son application n’est pas toujours facile car peu appréciée par certains chats qui se retrouvent tout « mouillés » avec les poils rebroussés. Ils ont néanmoins l’avantage d’être souvent peu onéreux.

3ème solution : les pipettes antipuces (ou spot-on)

Il s’agit des produits antipuces les plus utilisés aujourd’hui. Leur application est beaucoup plus aisée que celle des sprays. Néanmoins, pour être efficaces, les pipettes doivent être appliquées correctement, bien au contact de la peau afin que l’insecticide diffuse et reste présent suffisamment longtemps sur l’ensemble du corps de l’animal. L’inconvénient majeur des pipettes est la présence d’insecticide sur la peau de votre chat : il faut donc prendre quelques précautions si vous manipulez (caresses, jeu...) celui-ci après l’application. L’efficacité des pipettes antipuces est au minimum d’un mois.

4ème solution : les comprimés antipuces

Les antipuces en comprimés sont les derniers types d’antipuces sortis sur le marché. Ils présentent plusieurs avantages, et notamment une exceptionnelle rapidité d’action. En effet, le chat est débarrassé de toutes ses puces en quelques heures ! Un autre avantage est l’absence d’insecticide sur la peau de l’animal, ce qui permet un contact immédiat avec toute la famille.

Attention, certains antiparasitaires utilisés chez le chien sont nocifs pour le chat. Demandez conseil à votre vétérinaire !